à propos 

« Contribuer à la reconnaissance artistique des femmes est mon objectif premier. Je souhaite leur offrir un lieu où elles seront libres d’exposer, de parler de leur art et de partager leurs expériences au travers d’ateliers, de cours, de projets spécifiques, de conférences ou encore de visites guidées.

Il va de soi que mon équipe et moi-même souhaitons mettre à l’honneur les femmes.

 

De nos jours, malgré l’utilisation d’internet, les musées et galeries d’art jouent un rôle clé dans la carrière et la réputation des artistes. Cependant, la visibilité des artistes femmes dans ces institutions, malgré les avancées, est toujours loin de l'égalité idéale avec celle des hommes.

Louis Bourgeois.jpg

Par exemple, selon un article du ‘New York Times’, entre 2008 et 2018, seulement 11 % des œuvres d’art acquises par les meilleurs musées des Etat-Unis pour leurs collections permanentes étaient l’œuvre d’une femme. En Suisse, une enquête (Swissinfo et RTS) a démontré que seulement 26% de toutes les expositions individuelles exposées entre 2008 et 2018 étaient consacrées aux femmes, et ce chiffre baisse à 13,6 % pour les grands musées, pour une cause historique et structurelle, contrairement à la cause des galeries qui est historique et financière. Certaines galeries sont plus progressistes que d’autres, mais une galerie à but lucratif, est naturellement motivée à exposer des œuvres d'artistes les plus exposés dans les musées, plus connu.es – et la plupart sont des hommes. 

Face à l'inégalité des sexes, il est important de proposer un concept novateur d’exposition, permettant à l’art contemporain d’avoir un nouvel essor en contribuant à la visibilité des femmes dans le monde de l’art. C’est pourquoi, je propose le concept d’« espace » qui s’ouvre vers le futur de l’art contemporain, qui est plus juste et tout aussi éducatif.

Le résultat d’une oeuvre contemporaine n’est pas toujours évidente pour tous. Mais, l'art contemporain est, plus que toutes les autres périodes qui l'ont précédé, une réflexion profonde sur la société et l’époque – donc un outil éducatif utile pouvant permettre au public d’acquérir des compétences telles que l’empathie, la pensée critique et l'ouverture d'esprit. Pour le rendre accessible, il est utile de connaître son processus. C’est pour cela, et pour promouvoir la visibilité des femmes dans le domaine de l’art, que je – en tant qu’historienne de l'art – travaille avec des artistes femmes qui sont prêtes à réaliser de la médiation culturelle avec leur travail. Celle-ci, le concept de "l'intime" – c’est-à-dire, le lien existant entre leur vie personnelle et leur œuvre, la manière dont la société peut les influencer et les impacter – aide le public, petits et grands, à entrer dans la sphère vitale de l’artiste qui revit sa vie au travers de ses oeuvres, et facilite ainsi la compréhension, la discussion et la réflexion.

Réaliser cet « espace » a été un long processus. J’ai eu mon Bachelor à l’université de Rome. C'était merveilleux de pouvoir étudier de près les œuvres de maîtres que j'admirais depuis l'enfance, mais j'étais aussi très consciente que la majorité des artistes étudiés étaient des hommes. Pour cette raison, j’ai dédié mon mémoire de master (UNIL) à Louise Bourgeois, et mon doctorat aux artistes femmes comme, par ex. Camille Claudel. Je sais qu'il y a des musées qui essaient d'augmenter la visibilité des artistes femmes : nous les applaudissons et les remercions. Mais les priorités et la structure d'un musée peuvent changer avec le temps, donc, en 2018, j’ai créé « Espace Artistes Femmes » à Lausanne, ma ville natale, pour que les artistes femmes puissent toujours avoir, selon Virginia Woolf, ‘une chambre à soi’ – pour échanger des expériences et pour montrer leurs arts qui viennent du fond du coeur. Après le travail acharné de notre équipe et des supporters, ainsi que de nos sponsors, nous avons enfin un local fixe en 2022.

Et cet espace, nous espérons qu’il sera le moyen de démontrer toute l’importance que l’art des artistes femmes prodigue à la société et au monde."

Marie Bagi

Docteure en Histoire de l'art contemporain et Philosophie

Présidente et fondatrice d'Espace Artistes Femmes

" Si vous ne pouvez pas vous résoudre à abandonner le passé, alors vous devez le recréer. C'est ce que j'ai toujours fait". 

Louise Bourgoies